vous invite à entendre le chant des Cumulards

mercredi 27 avril 2011

N’en jetez plus la cour est pleine !

7 avril dernier : Semaine du développement durable , 7 Mai prochain : Journée de l’environnement, une pincée de RSE (responsabilité sociale et environnementale) dans les grandes entreprises, une resucée du Grenelle de l’Environnement, dans un contexte de peur généralisée, pour la survie de l’espèce humaine.

Nous entendons rendre le citoyen acteur de son destin, et nous ne croyons pas que la cacophonie ambiante y contribue.

Nous avons dit et écrit en d’autres sites, que le développement n’est ni durable, ni soutenable il doit être responsable.

Ligne de conduite qui devrait servir au Parti Socialiste et aux Verts ou a Jean-Louis Borloo, nous en sommes loin, si l’on en juge, par les pas de deux en tous genres a propos des sorties totales ou partielles du nucléaire, ou des moratoires sur le gaz de schiste !

Il faut afficher clairement les données et peser les enjeux. Il y a " LE SOUHAITABLE " et " LE POSSIBLE ", le reste c’est l’incantatoire.

L’actualité dramatique du nucléaire japonais, fournit une triste occasion de faire un point sur l’énergie, d’autant que la crise lybienne, qui impacte le prix du pétrole, s’invite aux débats.

Les données sont claires et simples, la Terre est un espace qui n’est pas élastique, et l’espèce humaine continue de croître.

Cette espèce, revendique un confort sans cesse amélioré, et les individus de tous les continents, veulent y accéder. Cette recherche de confort, fait tourner la machine économique, qui elle-même se goinfre d’énergie. Quand le nord semble repus c’est le sud qui s’attable.

Fin 2010, le nucléaire fournit environ 6% de l’énergie consommée, quand les énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz) en apportent ... 86% ! Dans ce contexte le renouvelable (vent/mer/soleil/biomasse/géothermie), par essence, si j’ose dire, inépuisable, est a environ ... 8%.

Il paraît évident que la solution de la survie de l’espèce a long terme, c’est de bousculer ce « mix énergétique », mais a court terme ce n’est pas gagné.

Allez expliquer aux indiens, aux brésiliens, aux chinois, aux africains, qu’ils ne peuvent prétendre à un équipement et un confort équivalent a ceux de l’occident !

Allez expliquer, aux citoyens français, qui se cabrent déjà a la moindre hausse du gaz ou de l’électricité, que cela n’est qu’un début, car pour faire avancer la technologie énergétique dans le bon sens il faut y consacrer beaucoup de deniers publics et donc, augmenter ... les impôts !

Soyons donc sérieux, reconnaissons qu’une nouvelle fois l’homme, apprenti sorcier est l’arroseur arrosé. Faute de mises en perspectives lucides, pour avoir laissé la main aux intérêts financiers et économiques, l’espèce humaine s’est rendu otage de l’énergie.

On vient nous dire maintenant que la solution la moins pénalisante est l’exploitation des gaz de schistes. N’en jetez plus la cour est pleine, on sait ce que l’on a avec le nucléaire. Consacrons nos efforts pour diminuer sa part, en le sécurisant au maximum, jouons a fond sur la biomasse, le solaire ou la géothermie, mais ne mettons pas le doigt dans l’engrenage du gaz de schiste, synonyme de CO2, de sites défigurés, d’eau gaspillée, et d’explosions souterraines plus ou moins maitrisées.


Richard HASSELMANN


Crédit photo
Mondenergy

6 commentaires:

  1. Au niveau des gaz de schiste, on est dans l'enfumage complet.Attention le code minier modifié, est une bombe a retardement, comme vous l'aviez pointé avec raison lors de l'extension du secret défense, dans le cadre d'une anodine loi de prgrammation militaire.

    RépondreSupprimer
  2. Il en est du gaz de schiste, comme du MEDIATOR, on fait dans le rétro pédalage!
    J'ai entendu, le Ministre BERTRAND à propos du MEDIATOR, SERVIER est responsable c'est sur, mais l'Etat n'est pas clair non plus.Comité, ici, agence là, alors que le SMRI (service médical rendu insufisant) était dénon cé par tous.....le MEDIATOR a continué son petit bonhomme de chemin.On voudrait maintenant chercher des poux dans la t^te des généralistes,espéce en voie de disparition , et souvent livrés a eux mêmes!!

    RépondreSupprimer
  3. Enfumage, rétro pédalage, nous avions écrit et répété que le mensonge, l'approximation ou le storry telling (raconter de bobards) étaient des instruments de gouvernement, nous en avons des exemples tous les jours.
    L'actualité de la stigmatisation des bénéficiaires du RSA participe de la même logique, cela permet de détourner l'attention!

    RépondreSupprimer
  4. Je voudrais qu'on soit un peu objectif ,le concept d'enfumage général est trop facile .
    J'ai travaillé trop longtemps dans le domaine de la santé ,concrètement ,pas virtuellement ,pour savoir que les médecins ont cédé à une demande souvent impérative des patients ,surtout des patientes ,qui exigeaient ce Mediator car son effet amaigrissant était réel .Tout le monde coupable ,alors ?
    Les propositions de L.Wauquiez sont constructives .J'ai connu ce jeune député par l'intermédiaire de mon filleul qui a créé et développé sa PME à la force du poignet et garde de fréquents contacts avec Laurent qui est très concerné par l'entreprise et donc par l'emploi .Je ne sais si vous connaissez des gens qui travaillent au SMIC .Moi ,oui .Ces gens sont découragés et exaspérés de voir des voisins gagner autant qu'eux en se tournant les pouces .Ce n'est pas une affaire de jalousie ,ni de populisme mais une question de SYMBOLE et c'est très important .
    Minerve .

    RépondreSupprimer
  5. L'affaire DSK est du pain béni pour les valeurs que vous défendez.
    Nous sommes nombreux a nous étonner de votre silence, surtout après l'article de votre amie C LEPAGE dans LE MONDE.
    Comme vous aimez a le dire, la connivence entre les politiques de droite comme de gauche, avec la bienveillante complicité des grands médias, participe aussi a l'enfumage du bon peuple. Vous devriez soutenir MELENCHON qu'ils partent tous et lui.....avec!

    RépondreSupprimer
  6. LIBR'ACTEURS n'est pas adepte des gesticulations irréfléchies.Je renvoies nos lecteurs et sympathisants, a ce que nous écrivons et disons depuis bientôt 1O ans sur ce blog, et lors de nos interventions en reunions.
    Face a une réalité traduite par les turpitudes politiciennes, face a une réalité palpable a MADRID ou ailleurs, nous vouolons être prudents et constructifs.Il faut changer et réoxygénéner notre démocratie.Nous pensons que l'instrument existe, c'est le bulletin de vote.il nous reste a convaincre d'ici 2012, le plus grand nombre a ce servir de ce bulletin le plus judicieusement possible, pour la présidentielle, mais surtout pour les législatives qui suivront.Nous allons y revenir.

    RépondreSupprimer

Bonjour et merci de venir participer à la vie de Libr'acteurs en y apportant vos commentaires et contributions.

Après avoir validé ceux-ci, vous pourrez revenir à l'accueil du blog en cliquant ICI

En cas de problème contactez le Webmaster à l'adresse suivante : libracteur@gmail.com.