vous invite à entendre le chant des Cumulards

lundi 5 septembre 2011

Europe, unique objet de nos ressentiments !

Il fallait bien s’y attendre. François BAROIN, bombardé Ministre de l’Economie et des Finances, après avoir fait un caprice et « pipi sur le perron de l’Elysée », s’est pris, il y a peu, les pieds dans le tapis. Faute de culture particulière et générale, le brave homme a pensé que la BCE était a sa botte.

Cette péripétie qui fait rire toute l’Europe permet au moins de revenir sur les désordres financiers et monétaires, et sur le bouc émissaire Européen.

Il faut dire que l’actualité fournit tous les jours l’occasion de charger l’Union Européenne : Quelle riposte aux spéculateurs, quelle harmonisation fiscale, quelle place aux services publics, quelle stature vis-à-vis de la Syrie, ...

Cela est a notre sens dépassé. Pour avoir eu la chance de bénéficier de la première chaire de droit communautaire a Strasbourg et de faire des piges étudiantes au Conseil de l’Europe, il y a prés d’un demi siècle, je crois pouvoir dire que le vers était dans le fruit très vite.

Les débats « Européo/européens », qui bousculaient les partis et les sensibilités, ignoraient qu’au-delà de l’Europe, il y avait le monde. Un monde qui s’ébrouait et qui est désormais bien réveillé. « Les mouches ont changé d’âne » comme disait mon grand- père.

Face aux délocalisations, au dumping social, et autres menus piratages économiques et technologiques, c’est sur le principe même de l’Europe que l’on s’étripe.

ETRE ou NE PAS ETRE : Europe levier ou Europe frein, Libérale ou sociale, élargie ou resserrée, atlantiste ou non ?

Autant de questions qui vont devoir être clairement exposées en 2012, avec ce que cela comporte de pièges pour tous ceux et ils sont nombreux qui ne se sont pas forgés une conviction forte à partir d’une vision claire des enjeux.

En effet chacune des questions posées, divise au sein même de chaque parti, et des majorités d’idées, créent des majorités improbables comme on l’a vu précédemment.

LIBR’ACTEURS a publié depuis plusieurs années sur l’Europe. Cela nous autorise à dire, qu’a minimum, quand une UNION se donne un parlement élu au scrutin universel de liste, comme c’est le cas, il serait élégant et démocratique de le consulter dans les cas graves.

En ce sens il est pitoyable qu’un Ministre néophyte, qui ne connait pas les us et coutumes, se fassent tancer par un fonctionnaire de la BCE, pour avoir spéculé sur le rachat de dettes de l’Espagne et l’Italie. Il eut été de bonne logique démocratique que le parlement européen tranche simplement.


Richard HASSELMANN

3 commentaires:

  1. Article qui vient a point nommé au moment ou le juge de la constitutionnalité allemand vient d'envoyer un message fort a A MERKEL.
    L'allemagne étant un régime parlementaire, pour l'avenir aucun plan de soutien, ne saurait être négocié de nuit et en catimini, sans un aval précis du BUNDESTAG.
    Qui peut le plus peut le moins, l'UE doit également s'y plier sauf a penser que le parlement Européen est un théâtre de fantoches!

    RépondreSupprimer
  2. Quand on voit le poids des lobbies sur les parlementaires.
    quand on entend le président de l'Assemblée Nationale, dire sans rire, que les députés defendent des sensibiltés régionales justifiant la défense des parcs a théme ou des hotels de luxe.....!
    on peut se demander si ce n'est pas d'abord la représentation démocratique qu'il faut réformer.

    RépondreSupprimer
  3. Avec la GRECE, l'UNION EUROPEENNE passe un vrai test de crédibilité, politique .
    Cette affaire va également dégonfler une baudruche, les politiques n'ont aucune prise sur les marchés, mais a l'inverse les marchés ne peuvent envoyer l'huissier a un etat inpécunieux.Le danger c'est une sortie de la GRECE de la zône €, et alors ce sera la débandade pour une monnaie qui n'est pas adossée a un pouvoir politique central fort.C'est ce que nous dénonçons, on ne peut a la fois vouloir une monnaie unique et dans le même temps vouloir garder des prés carrés nationaux, en matière de souveraineté économique et financière!!!

    RépondreSupprimer

Bonjour et merci de venir participer à la vie de Libr'acteurs en y apportant vos commentaires et contributions.

Après avoir validé ceux-ci, vous pourrez revenir à l'accueil du blog en cliquant ICI

En cas de problème contactez le Webmaster à l'adresse suivante : libracteur@gmail.com.