vous invite à entendre le chant des Cumulards

lundi 8 décembre 2008

Le Bal des Hypocrites !

Nombreux sont ceux qui comme moi, subissent chaque année avec les grands froids l’impact des "bons sentiments".

Nombreux sont ceux qui, comme moi, ont envie de se révolter devant autant d’impudence, d’hypocrisie et d’incompétences accumulées depuis des années. J’avais 9 ans en 1954, louveteau, à la tête de la « SIXAINE » des NOIRS, nous avions reçu 5/5 l’appel de l’Abbé Pierre.

Depuis 55 ans je vois fleurir ici et là des associations, des mesures, je vois passer des Ministres, et en 2008 on meurt encore de froid et de faim dans les rues. Le label « SDF » le seul SGDG (sans garantie du gouvernement) qui mérite le sigle, devient un critère admis de CSP (catégorie socioprofessionnelle), POURQUOI ?

Dans ce qui suit je ne vais pas me faire que des amis, mais il est des moments ou il faut dire, pour susciter la réaction ou la prise de conscience.

Les Associations qui œuvrent en ce domaine portent une lourde responsabilité. J’ai dénoncé avec d’autres le danger des associations sans but lucratif, qui avec le temps et le confort peuvent devenir lucratives sans but. J’ai pointé, par le biais de mon ancienne expérience de Comptable Public, les dérives des subventions clientélistes qui sont du gaspillage de denier public. J’ai enfin souligné, la balkanisation des initiatives et des bonnes volontés.

Les Associations doivent accepter d’éradiquer cette honte, et dés lors accepter l’idée que ce but atteint, elles n’auront plus de raison d’être. Obligation de moyens, mais surtout de résultats. Chaque année on sort les pansements, ou le cataplasme, pour mettre sur la jambe de bois, et en gérant pour le compte de l’ETAT on ne règle rien.

Car le vrai responsable, une nouvelle fois c’est le politique. Le droit opposable au logement, c’est faire "du bruit avec la bouche". Les moyens financiers pour bâtir des logements décents et à loyer quasi nuls existent. Certains organismes sociaux comme les Mutuelles disposent de réserves gelées, pour répondre à des normes ineptes, alors qu’elles seraient utiles dans des cofinancements.

Il existe du foncier bâti et non bâti, classé dans la catégorie des biens vacants et sans maître, qu’il est aisé de libéré de prescription acquisitive trop longue. Il y a enfin des gens qui n’ont rien à faire dans des HLM, mais c’est un air connu. C’est vrai qu’agir concrètement avec un objectif clair, c’est plus difficile que de faire du bon sentiment, et des collectes dans les supermarchés, par le biais de braves gens qui achètent ainsi une part de leur paradis !


Richard HASSELMANN


Copyright photo
Only Photo

7 commentaires:

  1. SDF labellisé SGDG, génial, encore une de vos formules fortes qui claquent et qu'on va vous piquer!
    Vous devriez déposer les marques, mais on sait que vous n'avez pas de vanité d'auteur.
    Votre coup de gueule est bien calibré, et une nouvelle fois vos expériences variées vous servent.

    RépondreSupprimer
  2. Votre dernier paragraphe avec cette histoire de biens vacants et sans maître est original, pouvez vous nous éclairer,merci!

    RépondreSupprimer
  3. 2 commentaires à classer sous la même rubrique, car nous n'avons pas la prétention de donner des leçons.S'agissant des formules fortes, qui marquent c'est essentiel, et nous en avons conçues depuis longtemps qui courent les rues.Cela participe de notre volonté de créer une persitance auditive.
    Pour ce qui est des "biens vacants et sans maître", c'est l'expertise de l'ancien Comptable public qui parle.Chaque année des milliers de côtes ( article d'imposition) de taxes foncières bâties et non bâties sont impayées.Si cela perdure, toutes voies et recherches épuisées, ces biens sont classés vacants et sans mâitre et une procédure d'envoi en posséssion au profit de l'Etat est diligentée.Il y a là un gisement a exploiter, pour mener a bien des actions pour le logement, l'installation de jeunes entrepreneurs ou agriculteurs.

    RépondreSupprimer
  4. Voilà qui est rassurant et fait honte au paresseux dispersé que je suis. Heureusement que de loin en loin on peut voir des mots, des phrases et des idées qui ont été prises (volées?) à l'acteur principal-fondateur de Libr'acteurs.
    Je vois quand même que nous sommes en route sur le Renouvellement de la Démocratie, la vraie, qui me tient à coeur.
    Je vais faire mon possible pour revenir après mon détour sur Médiapart qui vient de publier un article sur l'ostracisme dont est victime l'Économie solidaire. A bientôt. Jacques Brillot.

    RépondreSupprimer
  5. Ce soir a 19h reporters sans frontière et MEDIAPART organisent un débat sur la liberté de la presse, au Théâtre du Rd.Pt des Champs Elysées (JM RIBES).
    Est-ce que LIBR'ACTEURS sera dans la salle, car la presse est responsable de l'état de désinformation du grand public.

    RépondreSupprimer
  6. Retour de la soirée MEFDIAPART, si LIBR(ACTEURS était représenté quelle est l'impression tirée ?

    RépondreSupprimer
  7. Merci de suivre l'actualité.Nous étions effectivement hier au THEATRE du RD POINT des Champs, pour y entendre, Mrs MAMERE, BRAOUZEC,BENSAID(LCR) HAMON et BAYROU.Animation et crédo de E PLENEL (MEDIAPART) et JUILLARD (RSF).
    Beaucoup de monde, une sorte de consensus fort, mais la vraie question, portant sur une classe politique,piégée avec une presse trop longtemps complice de tous les pouvoirs, est restée dans le non dit.F BAYROU nous a enlevé la seule remarque forte "en 81, un élu socialiste dont on taira le nom à lançé VOUS AVEZ JURIDIQUEMENT TORT CAR VOUS ËTES MINORITAIRES§", l'histoire repasse les plats.C'est bien et avant tout le politique qu'il faut régénérer.Un nouvel appel a été lancé, nous allons suivre cela.

    RépondreSupprimer

Bonjour et merci de venir participer à la vie de Libr'acteurs en y apportant vos commentaires et contributions.

Après avoir validé ceux-ci, vous pourrez revenir à l'accueil du blog en cliquant ICI

En cas de problème contactez le Webmaster à l'adresse suivante : libracteur@gmail.com.